You are here

Banking & Financial Services - Suisse - Etude de salaires

Télécharger le pdf

 

Tendances de marché

 

Recruter dans un marché en pleine mutation

Globalement, nous observons un marché plus dynamique dans le secteur bancaire, avec des embauches plus rapides en raison de l’accélération des processus de recrutement et du fait que les candidats hautement qualifiés ont tendance à multiplier des candidatures simultanées.
 

Les secteurs porteurs

Le marché de la gestion d’actifs en particulier présente un fort potentiel de croissance à l’échelle mondiale. Dans le même temps, les Fintech arrivent sur le marché, attirant denouveaux types de talents.

 

Ce que nos clients recherchent

La  digitalisation et l’innovation restent des sujets clés, obligeant les établissements à rechercher des professionnels alliant des compétences informatiques et organisationnelles à une très bonne connaissance et expérience du secteur bancaire.
 

Ce qu´attendent les candidats

Afin d’attirer les meilleurs candidats du marché, les employeurs offrent des salaires et autres avantages compétitifs comme la flexibilité des horaires, le télétravail, des contrats à temps partiel et des bourses d’études pour garantir une formation continue.
Les jeunes de la génération Y favorisent notamment les facteurs qualitatifs, tels que les perspectives d’évolution et de mobilité. Ils privilégient une structure organisationnelle horizontale ou très peu hiérarchisée et des environnements qui encouragent l’esprit entrepreneurial.
 

Niveaux des salaires

Dans l’ensemble, les salaires sont stables. En moyenne, intégrer une nouvelle entreprise peut s’ensuivre d’une augmentation de l’ordre de 5 à 10 %.
Dans les grandes structures, les postes de premier échelon bénéficient encore de salaires relativement élevés. Lorsque les cadres atteignent un poste de management intermédiaire, ils peuvent s’attendre à une forte hausse de leur rémunération et de leurs avantages sociaux.
La situation géographique joue également un rôle important : on constate un écart de 10 à 15 % entre de grandes métropoles comme Zurich, Genève et le reste de la Suisse.