You are here

La confiance des candidats bondit de +32%, les romands et les jeunes sont les plus optimistes

Fact sheet - Page Personnel Confidence Index Q1 2016

Genève/Zurich, le 12 avril 2016 – Depuis le début de l’année 2016, le nombre de candidats confiants de pouvoir trouver un emploi en 3 mois a augmenté d'un tiers (32%) par rapport au 1er trimestre 2015, lorsque l'impact du franc fort a été enregistré. En effet, le Page Personnel Candidate Confidence Index (janvier - mars 2016) note une augmentation de 27% depuis le 4e trimestre 2015. La moitié des candidats interrogés (48%) s’attendent à être en mesure de trouver un emploi en 3 mois. Il s’agit du plus haut niveau jamais enregistré depuis le début du sondage au 1er trimestre 2015.

Cette augmentation a été particulièrement marquée chez les candidats issus de la génération Y ainsi que les candidats romands :

  •  62% des candidats de moins de 30 ans comptent trouver un nouvel emploi en 3 mois, contre 43% des candidats âgés de 30 à 50 ans et 49% des candidats ayant plus de 50 ans.
  •  56% des candidats romands pensent pouvoir trouver un emploi en 3 mois, contre 40% en Suisse alémanique.

Contrairement aux candidats suisses alémaniques, les candidats romands ainsi que les candidats issus de la génération Y - toute région confondue - sont également confiants quant à l'augmentation du niveau des salaires :

  • 62% des candidats de moins de 30 ans s’attendent à une hausse de salaire au cours des 12 prochains mois, contre 46% des candidats âgés de 30 à 50 ans et 29% des candidats ayant plus de 50 ans.
  • 46% des candidats romands (45% des candidats suisses alémaniques) sont optimistes quant à la hausse du niveau de rémunération au cours de cette période. Cela représente une augmentation de 30% en comparaison annuelle (aucun changement en Suisse alémanique durant cette période) et une hausse de 4% entre le 4e trimestre 2015 et le 1er trimestre 2016 (contre une diminution de -9% durant la même période en Suisse alémanique).

« Ce renforcement de la confiance constitue un défi pour les employeurs qui souhaitent attirer et garder les jeunes talents. » commente Xavier Chauville, Executive Director chez Page Personnel. « Cela est particulièrement le cas dans l'ingénierie et le domaine technique des industries suisses orientées vers l'exportation, tels que le MedTech, l'industrie aérospatiale, les produits pharmaceutiques, l’industrie alimentaire et la biotechnologie. Sont également concernés les spécialistes des services financiers à valeur ajoutée, en particulier le FinTech. Le rebond de la confiance en Suisse romande correspond à la récente hausse du nombre d’offres d'emploi après une période de gel des activités de recrutement dans l'industrie et les services financiers en 2015 ».